Article mis en avant

Trois « ATELIERS CAFEL » : trois thèmes de questionnement pour la session CAFEL 24

Trois « Ateliers CAFEL »  ont été organisés au printemps 2014  pour rendre compte de  l’actualité et des travaux de la communauté CAFEL (diplômés et étudiants).  Ces trois ateliers ont été animés par les étudiants de la session CAFEL 24 et ont porté sur trois thèmes en émergence dans le mode du e-learning : 

Thème 1 :
L’espace personnel d’apprentissage - un must ou une mode ?
Participants : Cécile Frances, Marion Guittard et Jean-Pierre Leguen

Le PLE ou EAP : le meilleur en terme d’apprentissage ou juste une mode liée aux nouvelles technologies ? Pour mener cette réflexion, le groupe de travail s’est penché sur ses origines et ses objectifs. Quelles peuvent être toutes les utilisations d’un PLE ? Y a-t-il un mode d’emploi pour sa mise en place et comment s’insère-t-il dans la formation initiale et continue ? Quelles interactions a-t-il avec les nouveaux outils d’apprentissage du web 2.0 comme les MOOCS et les RSE (réseaux sociaux d’entreprise) ?
Principales productions de ce groupe :
-  son blog 
-  la présentation faite lors de l’atelier du 5  mars 2014 en webconférence 
- son scoopit 
- ses mindmaps méthodologiques ou fonctionnelles, accessibles depuis le blog

Thème 2 : 
KM versus RSE en entreprise : concurrence ou complémentarité ?
Participants : Khadija LARAAJDominique WALLE et Joëlle Legrand 

 Créer, conserver et diffuser la connaissance  est un enjeu permanent pour toutes les entreprises. Mais comment y parvenir de la façon la plus efficace et pérenne : le Knowledge Management (KM) qui a connu ses heures de gloire il y a quelques années ou plus récemment les Réseaux Sociaux d’Entreprise (RSE) ? Quelles convergences ou différences entre ces deux approches ? L’une deviendra-t-elle prépondérante sur l’autre ? Quels scénarios pouvons-nous dès à présent envisager ?
Principales productions de ce groupe :
-   son blog sur lequel vous trouverez l’ensemble des productions notamment la présentation réalisée pour l’atelier en webconférence du 19 février 2014
-  son scoopit

Thème 3 :
Les MOOCs  francophones : état des lieux, enjeux et questionnements
Participants : Celine DUEZ-RIDEL et Marc HUMPICH

 Les MOOCs  bousculent l’univers de la formation. Que disent les premiers retours d’expérience, côté apprenants et côté formateurs ? Quelles sont les modalités d’apprentissage sollicitées ? Comment se formulent les modalités économiques ? Quelles sont les tendances qui se dessinent et les premiers entrelacements avec la formation continue ?
Principales productions de ce groupe :
-  son blog
-  son scoopit
Ce travail sera repris et approfondi par la session CAFEL 25.
Article mis en avant

Comment assurer la qualité d’un MOOC ?

Comme la majorité des organismes de formation, le CAFEL travaille MOOC ! Depuis longtemps concernés par l’usage des TICE dans les pratiques pédagogiques, le CAFEL ne peut pas passer à côté d’une telle vague et s’y positionner ! C’est pourquoi depuis 2011, nos étudiants travaillent en expérimentant des MOOCs, en répertoriant et en analysant le phénomène et surtout en développant leur esprit critique à ce sujet !

En attendant la publication de leurs productions 2013/2014 sur le sujet, voici quelques éléments supplémentaires à verser au dossier afin de prendre un peu de distance…

MOOCCes réflexions sont issues du dernier EIF (EFQUEL Inovation Forum) dont le Preau-CCI de Paris-Ile-de-France est membre depuis sa création. Lors de la rencontre annuelle qui s’est tenue à Barcelone en septembre 2013, des experts et praticiens européens de MOOC ont réfléchi aux changements de paradigmes apportés par les MOOCs et les différents points sur lesquels une vigilance s’impose : Lire la suite

PREZI : Apportez de la fluidité à vos présentations

preziFiche proposée par Khadija LAARAJ 
CAFEL 24 –octobre 2013 / juin 2014

SOMMAIRE :
1. Présentation de l’outil 
2. Conditions d’usage
3. Application pédagogique
4. Avantages
5. Inconvénients
6. Tutoriel de prise en main
 

1. Présentation de l’outil
Prezi est un logiciel permettant de créer des présentations stockées en ligne sur un cloud. Ce support peut être considéré comme un trait d’union entre les cartes heuristiques et les diapositives de type PPT ou encore une manière nouvelle d’élaborer ses présentations.

2. Conditions d’usage
Il n’y a aucune difficulté d’ordre technique car tout se réalise en ligne.
Tout d’abord, il convient de s’inscrire sur le site de Prezi pour commencer à utiliser le service. Il existe deux options de compte payant ouvrant droit à davantage d’espace de stockage, des possibilités de personnaliser les présentations avec son propre logo par exemple, de faire appel à un service en cas de questions et de rendre les présentations privées.

3. Application pédagogique
Prezi constitue un outil de cartographie pour créer des présentations interactives et dynamiques. Prezi peut se substituer aux cartes mentales ou à une présentation PowerPoint. La disposition permet de suivre pas à pas les étapes d’un raisonnement grâce au zoom, ce qui rend l’outil intéressant pour les présentations orales.

4. Avantages de l’outil
L’outil est facile à manier. La formule gratuite donne accès à l’édition et au partage de présentations et à 100MB d’espace de stockage, capacité suffisante pour quelques présentations. Les présentations sont exportables pour les comptes payants.

5. Ses inconvénients
Il faut avoir un compte payant pour rendre privée certaines présentations et optimiser son espace de stockage. Les présentations avec le compte de base gratuit sont accessibles à tous.

6. Tutoriels de prise en main

PIXTON – Introduire des BD dans vos ressources pédagogiques

pixtonFiche de travail de veille proposée par Khadija LAARAJ pixtonpixton
CAFEL 24 –octobre 2013 / juin 2014

SOMMAIRE :
1. Présentation de l’outil 
2. Conditions d’usage
3. Application pédagogique
4. Avantages
5. Inconvénients
6. Tutoriel de prise en main
 

1. Présentation de l’outil
Pixton est un outil permettant de créer des bandes dessinées en ligne. Ces dernières sont stockées en ligne. L’utilisation de la BD peut avoir différentes finalités. En entreprise, Pixton peut être utilisé pour égayer une présentation PPT ou encore la BD peut très bien s’inscrire dans un plan de communication. D’un point de vue académique, nul besoin de rappeler l’utilité pédagogique de la BD notamment en cours de langues étrangères.

2. Conditions d’usage

Il n’y a aucune difficulté d’ordre technique car tout se réalise en ligne.
Tout d’abord, il convient de s’inscrire sur le site de Pixton pour commencer à utiliser le
service. La version basique « Pixton pour le plaisir » est gratuite pour une utilisation personnelle. Pour bénéficier de plus d’options, il faut souscrire à une formule payante déclinée en deux modalités :

  1. « Pixton pour les écoles » :  L’abonnement est calculé en fonction du nombre d’élèves. Le prix est déterminé par 2 variantes à savoir:  le nombre d’élèves concernés et la durée (2 mois, 4 mois ou 1 an). Ex : 50 élèves pour 2 mois soit 32 euros  (0.64€ /élève).
  2. « Pixton pour les entreprises » avec un choix entre un abonnement standard (59 euros par trimestre ou 189 euros par an) et un abonnement revendeur (119 euros par trimestre ou 379 euros par an).

3. Application pédagogique

Utilisé à des fins pédagogiques, Pixton permet de créer des situations de création et d’expression notamment dans les cours de langues en utilisant un médium qui demeure familier des apprenants et ludique.

4. Avantages de l’outil

L’outil est facile à manier et très intuitif. Vous pouvez faire autant de modifications que vous le souhaitez comme par exemple changer l’expression du visage des personnages ou encore déterminer leur position (assis, debout, les mains en l’air etc.).Vous pouvez partir de templates existant et les modifier à votre convenance ou partir de vignettes vides.
La formule gratuite donne accès à un compte public. Une fois publiées vos bandes dessinées sont accessible à l’ensemble de la communauté. Des concours sont régulièrement organisés et les membres sont appelés à voter pour élire le gagnant du concours.
Il convient de souligner la compatibilité SSO avec Moodle, Google Apps ou encore
Blackboard.

5. Ses inconvénients

Il faut avoir un compte payant pour exporter les bandes dessinées crées et avoir un espace
de travail privé.

6. Tutoriels de prise en main

Travaux collaboratifs du CAFEL 25 : une session qui pense MOOC !!

moocs-lareviewComment passer à côté des MOOCs en cette nouvelle rentrée ?  En suivre bien sûr … mais aussi les veiller, les analyser et essayer d’en avoir une vision prospective. C’est le défi que s’est lancé la session du CAFEL 25. Pour ce faire, cette session a  poursuivi les travaux des groupes antérieurs et les a surtout orientés  selon deux axes :

  • un axe de spécialisation en se concentrant particulièrement sur les MOOC d’entreprises
  • un axe d’approfondissement en creusant les modèles en cours et en faisant un travail d’analyse critique et de prospective.

La session s’est ainsi réparti les tâches selon 3 axes de travail complémentaires :

AXE 1 : Une analyse stratégique et économique du modèle MOOC  pour l’entreprise.  Participants : Karine le Joly, Marie-Frédérique Brun, Annie Fulgari, Ségolène Malaterre

Quels acteurs ? Quels bénéfices ? Quels enjeux ? Quels investissements ? Quels scénarios possibles ? Vous trouverez l’ensemble des travaux  réalisés par ce groupe sur son blog  et vous consulterez aussi avec intérêt son scoopit. 

Axe 2 : Les modèles pédagogiques  des MOOCs 
Participants : Maïté DeroubaixHervé SaraïsEléonore VannessonElodie BussonLaetitia Cochard

Comment garantir la qualité pédagogique d’un MOOC ? Quel scénario préconiser ? Quelles activités  pédagogiques articuler ? Avec quelles ressources technologiques et humaines ? Un travail d’analyse et de de préconisation sur les conditions susceptibles de garantir que le MOOC ne devienne une formation au rabais … Vous trouverez l’ensemble des travaux  réalisés par ce groupe sur son blog  et vous consulterez aussi avec intérêt son scoopit

Axe 3 : L’évaluation  et la certification au sein des MOOCs
Participants : Maxime QuevalYann Le DirachPatrick RoigtLaurence Pactet

Dans un contexte de massification, comment assurer le suivi des apprentissages, les évaluations des travaux et les certifications ? Plusieurs pratiques sont évaluées avec des recommandations. Vous trouverez l’ensemble des travaux  réalisés par ce groupe sur son blog et vous consulterez aussi avec intérêt son scoopit.

Pour compléter, je vous renvoie aussi aux travaux sur le même thème réalisé par un groupe du CAFEL 24 : leur  scoopit et leur blog 

Dans une seconde étape de ce travail collaboratif, les groupes se sont recomposés de façon transversale pour modéliser de A à Z leur premier mini-MOOC.  Affaire à suivre donc !